Stop Cyberviolence

Aujourd’hui, chez nous, un jeune sur trois (34,3 %) serait confronté au cyberharcèlement et un jeune sur cinq (21,2 %) aurait déjà été l’auteur de ce phénomène. 76 % des jeunes entre 12 et 18 ans ont eu connaissance d’une situation de cyberharcèlement sans y avoir été impliqué activement. Professeurs, éducateurs, directeurs et parents sont souvent démunis face à ce phénomène. 

C’est pourquoi equal.brussels a lancé une campagne de sensibilisation.

http://www.stopcyberviolence.brussels/