Service Public Régional de Bruxelles

Appel à projets – Genre

Appel à projets “genre” et soutien à l’égalité réelle entre les hommes et les femmes dans le cadre de la relance suite à la crise du covid-19

 

Contexte

La crise sanitaire du coronavirus n’a épargné personne. Au contraire, cette crise a accentué et renforcé les inégalités préexistantes à différents niveaux.

Dans sa déclaration de politique générale, le Gouvernement bruxellois a souhaité mettre en œuvre une approche transversale et ambitieuse pour garantir les droits des femmes.

Le covid-19 a joué un effet révélateur de la surreprésentation des femmes dans de nombreuses fonctions essentielles et trop peu valorisées financièrement. Les femmes étaient partout en première ligne, dans les soins de santé, les soins aux personnes âgées, comme aides à domicile, dans les commerces alimentaires, dans l’enseignement, dans les crèches ou encore dans le nettoyage des établissement restés actifs.

Leur vulnérabilité a été rendue encore plus importante et plus visible lorsque “confinement” se conjuguait avec “garde d’enfant.s”. Là encore, le covid-19 a joué de son effet multiplicateur renforçant les inégalités dans la répartition des tâches domestiques, des temps pour soi et des temps de soin aux autres. La crise sanitaire a largement impacté l’égalité entre les femmes et les hommes.

À cet égard, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes a étudié “la dimension de genre de la crise du covid-19” et notamment ses conséquences pour les femmes. Le Bureau du plan a également souligné que « dans  l’ensemble, les femmes sont plus exposées que les hommes à une baisse de bien-être » suite à cette crise.


Sur proposition de la Secrétaire d’État à l’Égalité des Chances, Nawal Ben Hamou, le Gouvernement bruxellois a décidé d’allouer un soutien supplémentaire de 300.000 EUR aux projets associatifs relatifs au « genre » destinés à promouvoir l’égalité réelle entre les hommes et les femmes suite à la crise du covid-19 et dans un contexte de relance.

 

Les objectifs en égalité des chances poursuivis par la Région de Bruxelles-Capitale


Pour pouvoir mener une politique transversale, coordonnée et inclusive à la diversité des parties prenantes, le Gouvernement bruxellois a défini ses objectifs jusqu’en 2024 en matière d’égalité des chances. Ceux-ci sont repris dans la déclaration de politique régionale. Il s’agit notamment de :

  • Développer l’expertise régionale en matière de genre via de nouveaux indicateurs et des statistiques propres ;
  • Mener une politique exemplaire, dans toutes les matières qui relèvent de sa compétence, pour garantir les droits des femmes et des personnes LGBTQI+ ;
  • Cibler la lutte contre certains phénomènes particuliers comme, par exemple : le harcèlement en rue ; la violence ciblée contre les publics LGBTQI+ ; ou d’autres thématiques particulières prégnantes identifiées au sein de la société bruxelloise ;
  • Valoriser une image positive de la migration dans notre société et déconstruire les préjugés ;
  • Renforcer ses dispositifs de lutte contre les discriminations via le soutien et l’expérimentation d’outils innovants (marche exploratoire, conférence gesticulée, ou toute autre forme d’expression ou d’action pertinente) ;
  • Travailler de concert avec les acteurs actifs dans la lutte contre les discriminations concernés en associant les personnes victimes de discriminations afin d’éviter d’invisibiliser le problème ou de les déposséder d’un débat qui leur revient ;
  • Participer à la mise en débat de l’histoire des discriminations, entre autres, de la colonisation, de la décolonisation, des migrations, des mouvements féministes et LGBTQI+ ;
  • Questionner l’usage, l’appropriation et l’aménagement de l’espace public par et pour tou.te.s ;
  • Valoriser toute pratique culturelle et/ou artistique comme outil de dialogue interculturel ;
  • Valoriser toute pratique culturelle et/ou artistique comme outil de création d’une identité bruxelloise.

Les détails de l’appel destiné à promouvoir l’égalité réelle entre les hommes et les femmes dans le cadre de la relance suite à la crise du covid-19

Les demandes de subventions peuvent être soumises pour des projets qui contribuent à au moins un des objectifs suivant sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale :

– une plus grande visibilité des femmes ;

– une meilleur prise en compte du “genre” dans tous les domaines de la vie (public ou privé) ;

– une plus juste répartition des temps individuels et collectifs, des temps dédiés au soin à soi ou aux autres, à la prise en considération du temps dans une perspective de genre (bureaux des temps) ;

– le renforcement des moyens des associations faisant la promotion de l’égalité des genres de sorte à mener des actions régulières, ou des collaborations entre associations, ou des nouveaux modes de concertation, dans le cadre d’un projet « genre » tel que décrit de le présent appel ;

– une plus grande visibilité des femmes dans l’espace public ;

– une reconnaissance accrue du rôle des femmes dans la société ;

– l’accessibilité des femmes à des métiers “genrés” ;

– l’accompagnement ou le maintien des femmes à l’emploi ;

– la promotion de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes ;

– la lutte contre le sexisme, le harcèlement de rue ou le cyberharcèlement dans une perspective de genre ;

Dans l’analyse des dossiers, une importance particulière sera accordée à la prise en compte :

– d’une approche intersectionnelle, qui s’inscrit dans la réalité bruxelloise. Par exemple : le fait d’encourager les femmes, issues des minorités ethnoculturelles, à fréquenter les associations ou les activités proposées par les associations faisant la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes ;

– des groupes les plus vulnérables et/ou les moins visibles, qui luttent, notamment, pour faire respecter l’égalité des droits et rencontrent de multiples obstacles pour signaler la discrimination, notamment les sans-abri, les demandeur.euses.s d’asile, les professionnel.le.s du sexe, les handicapé.es, les seniors et les personnes en situation de pauvreté, etc.

La date limite de soumission des demandes de subvention est le 30 août 2020 !

Conditions à respecter :

  • Votre projet doit s’inscrire dans le cadre décrit dans le présent appel à projets “genre” et soutien à l’égalité réelle entre les femmes et les hommes dans le cadre de la relance suite à  la crise du covid-19.
  • Votre projet doit pouvoir établir des liens avec la déclaration de politique régionale (dont les objectifs sont repris ci-avant).
  • Votre projet doit être décrit avec précision à l’aide du formulaire de demande de subvention et doit respecter les règles administratives du guide de subvention.
  • En synthèse, vous devez fournir un résumé succinct de votre projet, décrire les différentes phases de celui-ci et être en mesure de répondre aux questions pourquoi, comment, avec qui, pour quels groupes cibles, avec quels moyens, où et quand.
  • Il est également conseillé de détailler la pertinence du public cible ou des publics cibles en lien avec les objectifs du projet proposé, de veiller à l’adéquation entre mise en œuvre temporelle et financière de la réalisation du projet et la durabilité des résultats escomptés.

Si vous souhaitez soumettre une candidature, vous pouvez trouver ici:

• le guide complet des subventions

• le formulaire de candidature spécifique.

Si votre candidature est acceptée et qu’une subvention est accordée, vous devez remplir les documents suivants à la fin du projet :

• le rapport d’exploitation    

• le rapport financier.

Partager:
TwitterFacebookLinkedIn
X