Qui est equal.brussels ?

equal.brussels est l’administration qui met en œuvre la politique du ou de la secrétaire d’Etat chargé de l’Egalité des Chances pour la Région de Bruxelles-Capitale.

Quelles sont nos missions ?

equal.brussels œuvre pour l’égalité des chances pour tous les habitants de la Région bruxelloise, indépendamment de leur sexe, origine ethnoculturelle, orientation sexuelle ou handicaps éventuels. A l’heure actuelle et malgré toutes les lois et dispositions existantes, les Bruxellois ne sont toujours pas logés à la même enseigne pour ce qui est de trouver un emploi, gagner des responsabilités, trouver un logement de location…

Les transports publics, l’espace public et les bâtiments ne sont souvent pas accessibles à 100 % pour tout un chacun. Que ce soit en chaise roulante, avec une voiture d’enfant ou en tant que personne aveugle ou mal voyante, on remarque que les parcs, les rues, l’éclairage des places ne répond parfois pas aux besoins spécifiques.

Enfin, certains pans de la population, par exemple les femmes ou les LGBT, sont encore plus souvent victimes de violence, que ce soit dans l’espace public (insultes, agressions) ou dans la sphère privée (violence entre partenaires et intrafamiliale).

Pour l’égalité des chances de l’ensemble des Bruxellois, nous nous concentrons sur :

  • le genre
  • la violence
  • l’accessibilité et le handicap
  • les LGBTQI+
  • la diversité ethnoculturelle
  • la lutte contre la discrimination

Par ailleurs, le nouveau Gouvernement a annoncé qu’il portera une attention particulière à l’origine et à la situation sociales et à la situation spécifique des familles monoparentales.

A qui nous adressons-nous ?

equal.brussels s’adresse à la fois à la population de la Région de Bruxelles-Capitale et aux autres services et organismes qui contribuent à mettre en œuvre la politique bruxelloise pour la population.

A la population :

Par le biais de campagnes de sensibilisation concernant l’égalité des chances, afin de faire prendre conscience à chacun que les préjugés, la discrimination, les insultes ou la violence en raison du sexe d’une personne, de son orientation sexuelle ou identité de genre, de son origine ethnique ou culturelle ou de son handicap sont encore monnaie courante dans notre société. S’agissant de violence ou de discrimination, nous faisons appel aux victimes et aux témoins de les signaler ou de porter plainte (via UNIA ou l’Institut pour l’Egalité des f/h – voir lien).

Aux autres services et organismes :

En tant que service de l’égalité des chances, nous ne pouvons pas y parvenir seuls. Tous les Bruxellois doivent avoir les mêmes chances pour trouver un emploi, un logement, ils doivent pouvoir utiliser les transports en commun, les espaces publics… Tous ces domaines politiques doivent donc tenir compte de l’égalité des chances pour tous. Et cela est uniquement possible si tous les décideurs politiques réfléchissent à l’impact de leurs mesures sur tous, notamment les différents groupes d’égalité des chances. equal.brussels encourage donc les collègues et autres services à vérifier systématiquement dans leur domaine politique que personne ne soit exclu, délibérément ou non.

Pourquoi l’égalité des chances est-elle importante ?

Différents rapports et études montrent que les Bruxellois n’ont pas tous le même accès au logement, ne bénéficient pas de l’égalité des chances pour trouver un emploi décent, etc., et que certains groupes de la population sont donc toujours discriminés sur la base d’un ou plusieurs critères, comme le genre, l’origine sociale, ethnique ou culturelle, ou le handicap.

Une partie considérable de la population bruxelloise se trouve dans une situation d’insécurité et d’exclusion sociale. Dans notre Région, plus d’une personne sur trois risque l’exclusion sociale1. En outre, certains groupes sont particulièrement vulnérables, comme les femmes, les personnes âgées isolées, les personnes avec un handicap et les familles monoparentales.

Que faisons-nous pour promouvoir l’égalité des chances ?

Tout d’abord, nous œuvrons pour le respect de la législation relative à l’égalité des chances et à la lutte contre la discrimination. A cet effet, nous commandons notamment des études et rapports, nous menons des campagnes de sensibilisation pour la population bruxelloise, etc.

Nous proposons également des modifications à la législation selon les nécessités (relatives à la législation anti-discrimination et aux lois spécifiques – appelées “ordonnances” en RBC – pour promouvoir l’égalité des chances…).

Nous formons et sensibilisons les collègues et autres services qui mettent en œuvre la politique bruxelloise. Nous leur donnons des conseils et outils permettant de vérifier si leur politique atteint  réellement l’ensemble de la population, même les groupes facilement exclus (les différents groupes cibles de l’égalité des chances). L’objectif est de veiller à ce que la politique bruxelloise profite effectivement à tous en général. On parle de « politique inclusive », à savoir une politique qui n’exclut personne.

Nous octroyons des subsides à des ASBL qui souhaitent démarrer un projet concret pour l’égalité des chances. Nous octroyons également des subsides spécifiques pour augmenter l’accessibilité aux événements.

Nous collaborons avec tous les partenaires pertinents afin de pouvoir réaliser l’égalité des chances au sein de la Région :

  • Par une concertation structurelle avec les partenaires concernés :
    La plateforme de concertation régionale en matière de violence liée au genre.
    Le groupe de coordination régional en matière de gender mainstreaming.
  • En recueillant des avis sur les plaintes pour discrimination et en les transmettant aux partenaires spécialisés :
    UNIA, le Centre interfédéral pour l’égalité des chances, compétent pour tous les motifs de discrimination (sauf le genre).
    L’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes : un organisme public fédéral indépendant en charge de lutter contre la discrimination sexuelle.
    Le Conseil bruxellois pour l’égalité entre les femmes et les hommes.
  • Par une collaboration concrète entre le/la secrétaire d’État à l’Égalité des chances et les autres ministres et secrétaires d’État bruxellois.
  • En ancrant la prise en compte de l’égalité des chances dans tous les autres domaines de compétence, et en particulier par le biais de la législation.
Partager:
TwitterFacebookLinkedIn