Service Public Régional de Bruxelles

LGBTQIA+

Tout comme de nombreuses autres métropoles, Bruxelles compte une grande variété de communautés LGBTQIA+ qui se sentent chez elles dans la capitale. L’acronyme LGBTQIA+ signifie : lesbiennes, gays, bisexuel·le·s, trans, queers, intersexué·e·s, et le A : alliés, asexuel·le·s, aromantiques ou aucun genre. Le + inclut tous ceux qui ne sont pas désignés dans les catégories précédentes.

L’orientation sexuelle, l’identité et l’expression de genre, les caractéristiques sexuelles font partie de la manière dont cette identité est vécue, tout comme l’âge, le handicap, l’origine et la situation sociales et l’origine ethnoculturelle. Il s’agit d’une composante stratifiée.

Cette riche diversité nous met face à des défis propres à un contexte métropolitain : garantir un habitat et un environnement de travail sûrs et stimulants pour tous les habitants de la Région de Bruxelles-Capitale, dans un respect mutuel et en impliquant tout le monde. Pour ce faire, les rôles modèles positifs et la visibilité de la diversité sont cruciales. Malheureusement, les signalements d’homophobie et de transphobie restent monnaie courante, sous la forme de crimes de haine, de discours de haine et de discrimination sur le plan du travail et du logement. Par ailleurs, les problèmes de discrimination et d’agression diffèrent fortement en fonction des communautés LGBTQIA+. Comme il ne s’agit pas uniquement d’un problème bruxellois, le Région bruxelloise est associé à des cadres de coopération internationale comme le réseau Rainbow Cities et à des projets comme Equalcities et le projet pilote sur la sous-déclaration des cas de crimes de haine contre les LGBTQIA+ en collaboration avec BPS et la RainbowHouse.

Pour mener la coordination à bien, il y aura le plan d’action LGBTQIA+ régional, actuellement en cours de rédaction. Ce plan est développé sur la base d’une évaluation approfondie du précédent plan d’action SOGI 2017-2020, en collaboration avec des experts et environ 25 organisations de la société civile.

IDAHOT

LGBTQIA+ Plan

Un nouveau plan LGBTQIA+ régional est actuellement en cours de rédaction. La date de publication de celui-ci sera communiquée prochainement.

Projet pilote sur la sous-déclaration des crimes de haine

En 2019, equal.brussels a lancé, en collaboration avec Bruxelles Prévention & Sécurité et la RainbowHouse, un projet pilote sur le signalement des incidents LGBTQIA+phobes.

Selon l’enquête du FRA (Fundamental Rights Agency) de 2019, qui s’appelle ‘A long way to go for equality’, seulement environ 20 % des crimes de haine sont rapportés.

Campagne Share the Colour

Dans un but de sensibilisation, equal.brussels mène depuis deux ans la campagne #sharethecolor durant la période de la Belgian Pride. Cette campagne vise à sensibiliser durablement la population bruxelloise afin de :

– lutter contre les stéréotypes et briser les tabous qui touchent spécifiquement les ‘communautés’ de LGBTQIA+
– promouvoir le respect pour les différentes tendances sexuelles, identités et expressions de genre
– expliquer aux victimes de discrimination, de harcèlement ou de toute autre forme de violence quels sont leurs droits et recours afin de pouvoir faire valoir ces droits
– appeler les témoins de violence et de discrimination à réagir de manière adéquate et à exprimer leur soutien.

Pour la troisième édition, equal.brussels adoptera une approche différente. Plus d’info sera communiquée prochainement

Appel à projets LGBTQIA+ 2021

Outre les vagues de subventions générales, les projets LGBTQIA+ bénéficient chaque année d’une vague spécifique. Plus d’infos à ce sujet ici.

Le monitoring des crimes de haine et des discours de haine

Malgré les progrès sur le plan de l’égalité des chances pour les communautés LGBTQIA+ durant ces dernières décennies et le bon score qu’obtient la Belgique dans le récent rapport ILGA, les LGBTQIA+ continuent d’être régulièrement confrontés à des agressions verbales, harcèlements, préjugés, agressions physiques, discriminations, etc.  La Région de Bruxelles-Capitale ne fait pas exception. Il ressort de la crime survey 2019 que la plupart des répondants s’adaptent en public et s’efforcent de ne pas être reconnus en tant que LGBTQIA+ de peur d’être agressé. Beaucoup de LGBTQIA+ se sont habitués à la violence et sont peu enclins à venir déclarer les faits, ce qui est également attribuable à la peur de revivre le traumatisme lors de leur déclaration, car la police est peu familiarisée avec ces thématiques complexes.   

International : Réseau Rainbow Cities

Depuis 2016, la Région de Bruxelles-Capitale est officiellement membre du Réseau Rainbow Cities.

Celui-ci est constitué de collaborateurs politiques de villes qui mènent une politique active pour les LGBTQIA+. Actuellement, le Réseau Rainbow Cities rassemble trente-cinq villes, tant européennes que non. Pour la période 2018 à 2022, la Région de Bruxelles-Capitale fait partie du groupe de pilotage du Réseau.

L’échange de bonnes pratiques et d’initiatives politiques sont les principaux objectifs de ce réseau, qui permet également de mettre sur pied des synergies avec d’autres villes, comme c’est le cas dans le cadre du projet Europe4Citizens sur les directives LGBTI (LGBTI Policy Guidelines), la Région de Bruxelles-Capitale étant l’un des initiateurs et l’hôte du premier événement d’une série de cinq (en juin 2021). Les événements suivants auront lieu à Berlin, Cork, Aarhus et Kotor.

Plus d’informations sur le réseau et ses activités via en cliquant sur ce lien.

 

Partager:
TwitterFacebookLinkedIn

News

Campagnes

X