Service Public Régional de Bruxelles

Origine et situation sociales

La discrimination sur base de l’origine ou de la situation sociale d’une personne est un critère de discrimination peu connu et dont le contenu exact n’est pas forcément facile à définir, même pour les spécialistes de cette matière. En effet si l’on voit tout de suite à quoi correspond une discrimination sur base du genre, du handicap, de l’orientation sexuelle ou de l’origine ethnique, c’est beaucoup moins le cas sur la discrimination concernant l’origine et la situation sociale. Il est nécessaire d’expliciter ce que cette notion recouvre.

 

Concrètement, l’origine sociale concerne le milieu familial ou le lieu d’origine de la personne. Par exemple, on a constaté que les personnes nées ou habitants dans certaines communes bruxelloises (Molenbeek ou Saint-Josse par exemple) avaient moins tendance à recevoir des réponses positives pour une offre d’emploi que les personnes provenant d’autres communes. Il est important de savoir que c’est le cas, même pour des personnes ayant un nom typiquement belge et qui ne sont pas d’origine étrangère. Il existe donc bien une discrimination en fonction du lieu d’origine ou de résidence, qui se rajoute souvent à la discrimination sur base de l’origine ethnique et culturelle.

 

La situation sociale concerne la pauvreté et la précarité dont souffrent une partie de la population. Cette problématique est particulièrement saillante à Bruxelles. En effet 33% de la population bruxelloise est considérée comme étant en risque de pauvreté (contre 16% pour l’ensemble de la Belgique)1. Contrairement à une idée répandue, le problème de ces personnes ne se limite pas à des aspects financiers. Elles subissent aussi l’isolement social et éprouvent des difficultés à obtenir les aides auxquelles elles ont droit et dont elles ont besoin (problématique du non-recours). L’exclusion, parfois involontaire, de ces personnes ne découle donc pas uniquement de leurs difficultés financières, mais aussi de leur incompréhension des exigences administratives. Une politique inclusive suppose donc de diminuer au minimum les contraintes et demandes administratives tout, en offrant un accompagnement si nécessaire. On rejoint ici la thématique de la fracture numérique avec le nombre croissant de démarches administratives qui doivent s’effectuer en ligne.

La situation sociale peut également concerner des publics spécifiques comme les séniors et les familles monoparentales. En effet, le risque de pauvreté est de 41% pour les familles monoparentales, contre 16% pour l’ensemble de la population belge.

Partager:
TwitterFacebookLinkedIn

Que fait equal.brussels pour lutter contre ces discriminations ?

Dans ce contexte, le rôle d’equal.brussels en tant que service égalité des chances consiste à éviter, autant que faire se peut, les discriminations sur base de l’origine et de la situation sociale. Cette action se distingue de la lutte contre la pauvreté qui est menée par d’autres acteurs.

Concrètement, notre action passe essentiellement par le test égalité des chances et par la sensibilisation des administrations à cette problématique.

X